Le son du silence, H.J LIM

Titre : Le son du silence Le son du silence
Auteur : Hieon Jeong Lim
Editions : Albin Michel
Date de publication : 17 février 2016
Nombre de pages : 181 p.

Résumé : Pianiste surdouée, H.J. Lim, issue d’une famille de la classe moyenne sud-coréenne, demande à ses parents d’aller en France pour perfectionner son jeu. Hébergée d’abord à Compiègne par une tante antipathique, elle subit le harcèlement des collégiennes qui la stigmatisent. Rejoint le conservatoire de Rouen, puis la capitale et le Conservatoire national, vit dans la précarité d’une immigrée qui doit régulièrement renouveler son visa. Loue un temps un garage de la banlieue parisienne pour répéter ses morceaux. Jamais elle ne cède au désespoir. Guidée par le bouddhisme et les paroles de son maître, l’enfant prodige a su se forger une personnalité hors norme et conquérir les grandes scènes internationales. Sa quête musicale et spirituelle est fascinante.

Mon avis : Je ne lis quasiment jamais de biographie. Ce n’est pas mon genre de lecture. Une amie m’a prêté ce roman (que je lui avais offert) et c’est de cette manière que je l’ai lu. J’ai vraiment beaucoup apprécié l’histoire vraie de cet artiste qui décide de quitter famille et pays pour réaliser le rêve prémonitoire de naissance – taemong– que sa mère a eu alors qu’elle était enceinte : « Un enfant dont le destin fera écho hors de la Corée » (page 17). C’est ainsi qu’à douze ans, H.J Lim part vivre en France et est scolarisée à l’institut Guynemer tout en suivant des cours de piano au conservatoire de Compiègne. Puis, elle intègrera le conservatoire national de Rouen afin de se préparer à l’entrée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, qu’elle réussira. Éreintée par tant de stress et de fatigue, elle tentera de rentrer à l’école de la Chapelle musicale Reine Elisabeth, en Belgique. Entièrement dédiée à la musique, l’école offre dans un cadre sublime, le gîte et le couvert, mais aussi un chauffeur. Chaque année, l’école ne prend qu’un seul pianiste. En 2007, ce sera elle. Elle n’a que vingt ans. Cet enchaînement de succès montre la prouesse de cet artiste ! La consécration viendra quand elle jouera en concert les trente sonates de Beethoven (un concert par jour, pendant huit jours) et qu’on lui proposera, par la suite, d’enregistrer un disque.

Ce roman montre aussi la détermination, le travail, la passion et l’acharnement mais aussi le respect, la spiritualité et liberté que doivent avoir un artiste pour réussir. Bref, c’est un joli roman à mettre entre toutes les mains, mélomanes ou non.

Ma note : ★★★★★

Publicités

Cinq, six bonheurs, Jean-Marc Mathis

Titre : Cinq, six bonheursCinq six bonheurs
Auteur : Jean-Marc Mathis
Editions : Thierry Magnier
Date de publication : mai 2015
Nombre de pages : 48 p.
Niveau : Dès le CM2

Résumé : C’est l’histoire de Théophile qui doit écrire une rédaction sur le bonheur. Mais au fait le bonheur, qu’est-ce que c’est ?

Mon avis : Il y a des BFF (Best Friend Forever) et des BBF (Best Book Forever) – initiales que je viens d’inventer…. ou pas, je ne sais pas- et Cinq, six bonheurs fait partie de mon BBF, au même titre que la série Harry Potter. Cinq, six bonheurs est une bulle de bonheur, justement ! J’ai adoré chaque page, chaque ligne, chaque mot de ce très beau roman.

Premièrement : Est-ce que le bonheur existe ?

Oui. Parce que si le bonheur n’existait pas, je vois pas pourquoi le mot bonheur aurait été inventé. Donc le bonheur existe.

Ma note : coeur

Mollo mollo le matin et pas trop vite l’après-midi, Gaia Guasti

Titre : Mollo mollo le matin et pas trop vite l’après-midiMollo
Auteur : Gaia Guasti
Editions : Thierry Magnier
Date de publication : mai 2015
Nombre de pages : 45 p.
Niveau : Dès le CM2

Résumé : A son grand déplaisir, Prune se retrouve dans l’obligation de passer une partie de ses vacances d’été chez son papy à Mollo-en-Borgne, une campagne perdue habitée uniquement par des personnes âgées.

Mon avis : Quelle très belle histoire ! J’adore les valeurs qui se dégagent dans la majorité des romans édités par Thierry Magnier : la famille, l’amour, la joie, etc. Ce que j’aime aussi, c’est que le roman est très rapide à lire (15 min en lecture à voix haute), ce qui peut amener les petits lecteurs à lire ce type de romans.

Bref, c’est un roman que je conseille à tous !

Ma note : coeur

La boite à musique (tome 1), Gijé & Carbone

Titre : La boîte à musique. Bienvenue à Pandorient (tome 1)La boite à musique
Auteurs : Gijé & Carbone
Editions : Dupuis
Date de publication : janvier 2018
Nombre de pages : 56 p.
Niveau : Dès le CM2

Résumé : Pour son 8e anniversaire, Nola reçoit un magnifique cadeau : la boîte à musique de sa maman Annah. Quelle mélodie enchanteresse ! Mais à y regarder de plus près, une petite fille gesticule à l’intérieur et appelle au secours… En suivant ses instructions, Nola rapetisse et entre dans la boîte à musique. Elle découvre alors Pandorient, un monde fabuleux mais aussi dangereux…

Mon avis : Quelle BD fabuleuse ! J’ai adoré la lire. Déjà, il faut bien avouer que la couverture est vraiment belle ! A l’intérieur, les illustrations le sont tout autant.

La boite à musique2

L’histoire est magique, celle de Nola qui voit animer un personnage, Andréa, dans la boîte à musique que son père lui a offert quelques minutes plus tôt. Ce dernier lui demande de l’aide et, c’est ainsi que Nola de retrouve dans un endroit insolite, celui de Pandorient. La jeune fille y va découvrir tout un monde et des créatures étranges….

Le tome 2 est sorti début novembre. Je le lirai !

Ma note : coeur

 

Le week-end, Natasha Preston

Titre : Le week-endLe week-end
Auteur : Natasha Preston
Editions : Hachette romans
Date de publication : mars 2018
Nombre de pages : 371 p.
Niveau : Dès la troisième

Résumé : Un week-end entre amis, dans un chalet loin de tout, c’est exactement ce dont Mackenzie avait besoin. La bande se retrouve, impatiente que la fête commence.Un verre, puis deux. Et la nuit tombe dans l’oubli. Au réveil, c’est l’horreur. Deux d’entre eux sont morts, sauvagement assassinés. Aucune trace d’effraction ni signe de lutte. Les cinq survivants n’ont d’autre choix que de se suspecter ? Quelqu’un ne dit pas la vérité. Et la première erreur de Mackenzie est de croire que ce cauchemar est terminé.

Mon avis : C’est un excellent roman policier ! Il y a du suspense et, comme Mackenzie, on a envie de connaitre le coupable. Fait-il partie des amis de la jeune fille ? Est-ce un inconnu ? Sachant que le tueur va récidiver et, à un moment, va vouloir aussi s’en prendre à notre héroïne.
Bref, un roman avec un suspense bien présent et bien évidemment, ce n’est qu’à la toute fin que le mystère sera dévoilé. En parlant de fin, elle est…. comment dire…. assez déstabilisante… !

Ma note : coeur

Danse avec les feuilles, Isabelle Simon

Titre : Danse avec les feuillesDanse avec les feuilles
Auteur : Isabelle Simon
Editions : Editions du Jasmin
Date de publication : 2e trimestre 2018
Nombre de pages : non indiquées

Mon avis : Un album sympa qui personnifie les feuilles en les mettant dans une situation de danse. Tout d’abord, on trouve les portraits d’Odette, de Théophile, de Bérengère, de Benoît, de Timothée et d’Aimé. Puis, vient le moment où, par couple, ils dansent.

Deux bémols, c’est trop court à lire (six personnages, c’est trop peu ! Je suis restée sur ma faim !) et le prix est malgré tout élevé pour un album d’une quinzaine de pages (13,50€).

Je remercie la Masse critique Babelio de m’avoir fait découvrir cet art.

Ma note : ★★★

Jusqu’au dernier, Nicci French

Titre : Jusqu’au dernierNicci French
Auteur : Nicci French
Editions : Fleuve Noir
Date de publication : mai 2009
Nombre de pages : 390 p.

Résumé : Avant d’être renversée à vélo par une de ses voisines, Astrid menait une vie sans histoire entre son job de coursière et la grande maison partagée avec des amis. Quand le lendemain, sa voisine est retrouvée battue à mort, rien ne va plus. Puis c’est une cliente chez qui elle devait prendre un pli qui gît sans vie. Macabre coïncidence ? La police n’y croit guère…
La vie d’Astrid et de ses colocataires vire au cauchemar lorsque le tueur frappe à nouveau au sein même du cercle d’amis : qui sera la prochaine victime ?

Mon avis : Un bon roman avec du suspense. Il est séparé en deux parties, la première qui est du point de vue d’Astrid, le personnage central de ce roman. La seconde, celle du tueur. Avec ces deux parties, on a les deux versants de l’intrigue : la situation du point de vue d’Astrid et l’enquête policière (dans la première partie) et les pensées et agissements du tueur (dans la seconde) puisque dans les deux parties, la temporalité est la même. Ainsi, les situations temporelles sont les mêmes mais racontées et analysées différemment, selon si on est du point de vue de la victime ou bien du tueur.

Seul bémol, j’ai trouvé la fin très courte à lire.

Ma note : ★★★★